PLAN SÉCURITÉ DE LA FFME RHÔNE-ALPES


La FFME Auvergne-Rhône-Alpes ne peut envisager un développement durable de ses activités que si la sécurité est très sérieusement prise en compte. Le plan sécurité fait donc partie de l’objectif n° 1 du projet associatif de la FFME Auvergne-Rhône-Alpes. Il décline et complète celui mis en place par la fédération.

Accidentologie : retour d’expérience

Au niveau national, le REX  recueille les témoignages des pratiquants lors de situations à risque dans la pratique des activités de la montagne et de l’escalade :

  • Accidents et incidents en cours de pratique
  • Quasi-accidents
  • Incivilités, violences, actes contraires aux valeurs de la fédération
  • Bonnes pratiques
  • Faits remarquables, relatifs au matériel, aux conditions de pratique…

La prise de conscience de ces situations et des risques encourus doit amener à faire évoluer nos pratiques pour améliorer la sécurité.

securité escalade

Le Plan Sécurité de la Ligue Auvergne-Rhône-Alpes

Le salarié référent de la Sécurité en escalade est Antonin Chapelier contact commission escalade
Le salarié référent de la Sécurité Neige est Cristol Bellissent contact commission Formation

Le Plan Sécurité escalade en Auvergne-Rhône-Alpes

Le plan d’actions mis en place par le comité régional Rhône-Alpes est étendu – comme toutes les actions- à la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Il répond d’abord à une attente des clubs qui apprécient la démarche  pour renforcer la sécurité de leurs pratiquants.

Il s’inscrit aussi dans les directives de la FFME nationale qui fixe la sécurité comme une priorité du projet fédéral de cette olympiade.

Enfin, il répond aux inquiétudes des pouvoirs publics lors d’accidents survenus dans la région.

Les mesures prises concernent les points suivants:

  • Formation des pratiquants

Pour les clubs, une formation courte des pratiquants est proposée « clé en main ». La ligue propose alors un formateur fédéral, les contenus et le planning type (2 h 30). L’objectif est d’informer et de sensibiliser sur l’accidentologie, et des mises en situation pratique sont ciblées sur les 11 points sécurités de la FFME. Elle complète l’action régulière des cadres de club, en tenant au fait des meilleures pratiques actuelles en matière de sécurité auprès des pratiquants autonomes. Elle contribue aussi à une prise de conscience de l’ensemble du club sur ces aspects, à augmenter le niveau de vigilance de tous et vise bien sûr à limiter le nombre d’accidents et leur gravité.

  • La formation continue des cadres (initiateurs et moniteurs)

Fiche descriptive générique de la formation 
Calendrier des stages en Auvergne-Rhône-Alpes :

  • Formation à la gestion des EPI

Fiche descriptive générique de la formation
Texte réglementaire du brevet fédéral
Calendrier des stages en Auvergne-Rhône-Alpes 

  • Augmenter le taux de licenciés suivant le cursus des passeports

Les passeports permettent au pratiquant de situer son niveau et sa progression. Ils valident des connaissances axées sur la technique, la sécurité, le comportement et la connaissance de l’environnement de l’activité. Plus d’informations.

Pour passer un passeport escalade, vous avez plusieurs possibilités :
– directement dans votre club, auprès des initiateurs et des moniteurs escalade. Vous pouvez passer les passeports jusqu’au niveau bleu, si votre cadre possède jusqu’à ce niveau, sinon jusqu’au niveau de passeport possédé par le cadre (le passeport vert si le cadre détient lui-même le passeport vert, etc).
– en participant à un stage “montagne et escalade”, les passeports escalade sont intégrés aux stages. Retrouvez le calendrier de ces stages.

  • Formation des présidents de clubs sur la sécurité et leurs responsabilités
  • Séminaire de clubs en collaboration avec les CDs, à l’image de l’action qui a été menée dans le département de la Loire.
  • Equipe Technique Régionale
    • Une réunion annuelle de l’ETR est programmée chaque année sur ce thème
    • Point sur les actions régionales et départementales, suivi des évolutions chiffrées (évolution de l’accidentologie, nombre de stages, actions et stagiaires, évolution des passeports et des labels, …)
    • Ces données chiffrées servent de base à un bilan annuel sécurité
  • Audit sécurité des clubs
    • « Audit » des clubs volontaires sur leur organisation et de leurs pratiques en matière de sécurité.
    • Attribution d’un label quand toutes les conditions sont réunies.
  • Statistiques :
    • Obtention et exploitation des données statistiques FFME nationales, régionales et externes
    • Mise en place d’un retour d’expérience avec la fédération
    • Mise en place d’un tableau de bord
  • Création d’une commission (ou regroupement avec la commission juridique)
  • Proposer des formations sécurité à l’UNSS, USGEL, FNSU
  • Opérations de sensibilisation et d’enquêtes sur les sites extérieurs
    • sous la forme de mini enquêtes au départ de ski de randonnée, canyons, falaises, …
  • Communication :
    • Page dédiée sur le site
    • Une newsletter chaque année pour les clubs
    • Panneautage sécurité FFME. S’assurer de la diffusion et de l’affichage de ces outils. Les proposer aux structures privées, scolaires, universitaires
  • Financement :
    • Demande CNDS et région Rhône-Alpes
    • Demande d’aide à la fédération
    • Recherche de partenaires privés

Séance type de formation

à destination des grimpeurs autonomes

Deux parties (ou ateliers) : une sur bloc et une sur mur avec cordes

Planning prévisionnel pour une durée de 2h à 2h30:

 

Temps Contenus
0h00>0h05 Accueil et présentation de la formation
Informations
0h05>0h15 Accidentologie nationale et info locale
Moyens d’intervention en cas d’accident (n° d’urgence, place des trousses de secours,  et appareil défibrillateur)
0h15>0h25 Tour des points à surveiller (11 pts  fédéraux)
Moyens : autocontrôle/contrôle réciproque /vigilance /entraînement à la sécurité
Mises en situation
0h25>0h50 Apprentissage parade +apprentissage de la chute  (bloc)
0h50>1h10 Explication du matériel  + consultation de la notice + contrôle + information sur le suivi des EPI (mousqueton, système d’assurage, baudrier, corde)
1h10>1h20 Rappel des automatismes avant de démarrer une voie (check list, auto contrôle/contrôle réciproque)
1h20>1h35 Explication mousquetonnage + Démonstration assurage dynamique
1h35>2h00 Mise en situation pratique sur différent exercices (situations typiques)
2h00>2h20 Grimpe  «libre» avec application stricte de différentes consignes abordées
2h20>2h30 Bilan, débriefing et retour des stagiaires.

Communication :

11 points Sécurité
Panneautage en SAE

PROCHAINS ÉVÉNEMENTS


Rassemblement Loisir

Stage escalade

.

Stage montagne

.

Aucun événement

PROCHAINES FORMATIONS


Brevets fédéraux



Stages Montagne et Escalade